Parodontologie

Greffe de gencive

La chirurgie plastique parodontale ou chirurgie muco-gingivale sont les techniques visant à améliorer les tissus mous: la gencive.

La chirurgie muco-gingivale regroupe les différentes techniques de greffes gingivales.

Elles ont souvent pour but le traitement des récessions gingivales.

Qu’est ce qu’une récession gingivale ?

Une récession gingivale est une rétraction de la gencive, une destruction localisée de la gencive qui recouvre la racine dentaire.

Quelles sont les causes d’une récession gingivale ?

Les récessions sont multi-factorielles; cela signifie que plusieurs facteurs sont responsables de leur apparition.

Les facteurs favorisant :

  • gencive fine et faiblement kératinisée
  • faible hauteur de tissu kératinisé
  • malposition dentaire
  • proximité du frein labial

Les facteurs déclenchant:

  • inflammation gingivale
  • agressions mécaniques liées à un brossage inadapté, trop fort
  • certains mouvements dentaires effectués lors de traitements orthodontiques
  • bijoux type « piercing »
  • soins dentaires mal-adaptés
  • onychophagie, se ronger les ongles
  • boulimie et l’anorexie
Parodontologie - Genève

Quelles sont les conséquences d’une récession gingivale ?

  • Réduction de la protection : la gencive a un rôle de barrière et de protection pour l’os. Si elle se rétracte, la gencive est plus fine et souvent moins protectrice, et l’os sous-jacent se rétracte aussi: vous perdez du support de la dent. De plus l’hygiène est plus compliquée, par l’accès et la sensibilité, ce qui augmente le risque de maladie parodontale.
  • Sensibilité dentaire : une dent dont la gencive se rétracte , présente une exposition de sa racine qui n’est plus protégée. Elle peut parfois être sensible au froid, au chaud ou aux aliments sucrés.
  • Erosion de la racine : la racine qui n’est plus protégée par la gencive est exposée aux contraintes mécaniques bactériennes et chimiques, ce qui peut entrainer une érosion, une destruction d’une partie de la racine.
  • Dent allongée : visuellement, la gencive laissant apparaître plus de racine, les dents semblent s’allonger. La dent a toujours la même longueur, le problème vient de la position de la gencive.

Quelles sont les traitements d’une récession gingivale ?

Les traitements des récessions gingivales sont principalement chirurgicaux.

Les tissus gingivaux sont déplacés afin de recouvrir la récession et de la gencive (greffe) est ajouté afin de corriger l’épaisseur.

Les techniques ont énormément évolué ces dernières années, les interventions  de micro-chirurgie utilisées sont micro-invasives offrant généralement des résultats plus esthétiques, plus fiables, et avec peu de douleur.

Avec ces techniques les douleurs post-opératoires sont classées dans l’inconfort seulement.

Quelles sont les différentes techniques de greffe?

Il existe de nombreuses techniques et variantes, mais nous pouvons évoquer 2 des techniques principales:

  • la greffe épithélio-conjonctive:

La plus ancienne technique, un morceau de gencive au palais est prélevé, puis placé sur la zone où vous manquez de gencive après avoir préparé un lit.

Cette greffe est la plus simple à réaliser, mais elle présente de nombreux inconvénients. Le palais laissant une plaie à nu, cela crée des douleurs post-opératoires. La gencive greffée apporte un tissu de protection solide mais il recouvre très mal les récessions et a souvent une couleur blanchâtre, inesthétique.

  • la greffe de conjonctif enfoui en tunnel:

La technique la plus sophistiquée, seulement une fine épaisseur de la partie interne de la gencive du palais ou de la zone de la dent de sagesse est prélevée.

Le prélèvement au palais se fait avec une seule incision, ce qui vous laisse un palais quasi intact et protégé pour la cicatrisation.

La greffe est ensuite glissée sous la gencive, grâce à des fils, sur la zone où vous manquez de gencive, après avoir préparé un tunnel avec des micro-instruments .

Cette greffe est la plus technique mais présente de nombreux avantages. La zone de prélèvement au palais est protégée. La gencive greffée est aussi recouverte et l’aspect esthétique est déjà convenable juste après l’intervention. Ce qui permet d’avoir seulement un inconfort post-opératoire.

La gencive greffée apporte un tissu plus épais évitant les récidives. Les résultats de recouvrement de récessions sont élevés (environ 80% de recouvrement et 50% des patients ont 100%). L’aspect esthétique est parfait par l’absence d’incision.

Il est possible d’utiliser des substituts à base de collagène afin d’éviter un prélèvement. Cependant leurs résultats sont bien inférieurs aux greffes que l’on vous prélève.

Avec l’évolution des techniques de prélèvement et leurs faibles suites opératoires, le prélèvement est souvent privilégié.

Cas clinique #1

Greffe conjonctif enfoui en tunnel

Cas clinique #2

Prélèvement palatin

Cas clinique #3

Greffe conjonctif enfoui en tunnel

Cas clinique #4

Greffe conjonctif enfoui en tunnel

Pour plus d’informations, cliquez pour prendre rendez-vous à la clinique Névé :